28 août 2008 | par publika dans Juridique Pas de commentaire

Pour information : « La cour d’appel de Montpellier a condamné le 1er juillet dernier Fabrice G. et la société G-Soft, prestataires de référencement, pour n’avoir pas rempli ses obligations, objectifs de référencement et de positionnement prévus envers la société Synergie Sport et Santé. Le contrat prévoyait le référencement de 5 sites Internet sur 15 moteurs et 5 annuaires ainsi que 40 positionnements en première page sur 10 requêtes et 20 outils de recherche. Ce résultat n’ayant pas été obtenu au bout des 12 mois prévus, G-Soft a été condamné à payer 50 euros par positionnement non constaté. Une affaire qui montre bien l’importance, à la fois pour le prestataire et pour le client, de la mise en place d’un contrat bien fait, en bonne et due forme… » Rappelons que nos contrats de référencement doivent : * préciser les mots clefs principaux et secondaires * préciser que nous ne travaillons qu’avec Google (l’immense majorité des recherches passant par là)

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *