13 novembre 2008 | par publika dans Référencement Pas de commentaire

Utilisé à dose modérée, l’e-mail marketing est souvent bien accepté par les internautes.

En effet, les internautes intègrent de plus en plus la dimension commerciale de ce moyen de communication.
La preuve puisque plus de trois internautes sur quatre affirment bénéficier de promotions commerciales de la part de marques.

Ils ont cependant tendance à éprouver un sentiment de « sur-sollicitation » : près de 60 % des internautes se disent saturés d’e-mails marketing.

Bien sûr, moins les e-mails sont attendus, plus leur fréquence est jugée trop élevée.
Ainsi, 56 % des internautes disent ne pas être saturés par les services d’alertes par e-mail auxquels ils se sont inscrits, alors que près des trois quarts des internautes disent être trop souvent contactés par des marques dont ils n’ont pas sollicité les offres.

Ce qu’il est intéressant de noter concerne les campagnes de fidélisation : le rythme hebdomadaire est plébiscité par 25% des internautes.
Quant aux campagnes de recrutement, le rythme mensuel semble être apprécié pour 25% d’entre eux.

Sans surprise, les deux premiers facteurs d’ouverture d’une campagne d’e-mail marketing sont la confiance et la pertinence de l’offre, au détriment de la personnalisation de l’email, qui, lui, revêt un caractère marginal.

Dans tous les cas, un e-mail pertinent est souvent récompensé puisque il va inciter 83% des internautes à se renseigner sur le site de la marque et 60% à la contacter.

Autre point intéressant : l’inadaptation des offres aux attentes du client est le premier facteur de désabonnement, suivi par la fréquence d’envoi, trop importante.

Près des deux tiers des internautes préfèrent se désabonner plutôt que de crier au spam.

Source et suite de l’article sur le Journal du Net : L’e-mail marketing vu par les internautes

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *