22 janvier 2010 | par publika dans Référencement Pas de commentaire

Le début d’année coïncide souvent avec la publication des résultats financiers annuels d’une entreprise. Google n’échappant pas à la règle, la firme a fièrement communiqué ses résultats pour l’année 2009 et s’est montrée particulièrement optimiste pour 2010, en annonçant par le biais d’Eric Schmidt (CEO Google, source Zorgloob), une nouvelle vague d’investissements.

Google en quelques chiffres

Mieux qu’une série de statistiques relativement indigestes, retenons 2 chiffres clés :

  • La firme enregistre un bénéfice net de 1,97 milliards de $ au dernier trimestre 2009.
  • Google possède une réserve de liquidités de 24,5 milliards de $.

Nous comprenons mieux la sérénité d’Eric Schmidt et la volonté de Google de poursuivre ses investissements : avec 24,5 milliards dans la tirelire, Google peut préparer l’avenir à long terme.

Le futur de la communication selon Google

Google prépare l’avenir et anticipe les changements préssentis dans le monde de la communication. Une des principales préoccupations de la firme de Mountain View est actuellement le marché du mobile et son impact sur le comportement des internautes.

  • Fin novembre, Google a obtenu les résultats d’une étude réalisée par le cabinet DirectPanel Research sur la façon dont les internautes français percevaient le futur des moteurs de recherche. L’étude précise surtout qu’un quart des usagers utilisent leur mobile pour effectuer des recherches sur internet, un chiffre qui devrait progressivement augmenter au fils des années
  • Google semble anticiper cette évolution chez les internautes, et ce depuis plusieurs mois : la firme a annoncé en novembre le rachat de Admob, spécialiste de la publicité sur mobile. Google a également présenté en fin d’année, son moteur de recherche à requête vocale destiné aux mobiles. Enfin, Google a révélé en grande pompe son nouveau téléphone mobile, le Nexus One, qui vise clairement à concurrencer l’I Phone d’Apple et à imposer son système d’exploitation Androïd.

L’ensemble de ces annonces n’a pas tardé à faire réagir la concurrence, Apple et Microsoft notamment. Selon le quotidien Business Week, Apple négocierait avec Microsoft afin de remplacer le moteur de recherche par défaut de son I Phone, un moteur qui n’est autre que Google. Le géant du mobile semble ainsi sanctionner son partenaire pour avoir marché sur ses plates bandes.

Le futur des agences de communication : le référencement mobile ?

Il est difficile aujourd’hui d’ignorer les changements de comportement des internautes ainsi que l’orientation prise par Google. Le référencement doit également s’interesser au mobile, ce qui n’est pas sans poser quelques interrogations.

  • Quels impacts va avoir le développement des requêtes vocales sur le référencement ?
  • Les réferenceurs vont ils devoir prendre en compte les différentes intonations qui accompagnent une requête vocale sur un mot clé donné ?

De nombreux chercheurs en sémantique développent des technologies capables de contextualiser un requête de recherche. Certes, ces nouveautés ne sont pas pour tout de suite, mais ils faut, comme Google, les anticiper.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *