17 juin 2010 | par publika dans Référencement Pas de commentaire

La veille, indispensable en référencement

Eh oui, qu’on le veuille ou non, tout bon référenceur et aujourd’hui quelqu’un de performant en terme de veille.
Le métier du référencement évolue très vite, et il est nécessaire de se tenir à jour des dernières nouveautés de la seosphère et du monde de la communication en général.
Chacun dispose de ses propres sites de prédilection et de ses propres méthodes de veilles :

  • L’usage de flux et d’agrégateurs RSS reste aujourd’hui un incontournable, avec notamment le flux de Secret2Moteur.
  • Twitter s’impose peu à peu comme un moteur de veille performant : en s’abonnant aux tweets des référenceurs qui font le net, il y a peu de risques de manquer l’actu du jour. A ce sujet de vous invite à lire ce billet, qui vous donne les 50 SEO à suivre absolument
  • N’oublions pas des moteurs de veille comme sindup qui reste extrêmement pertinent et fourni. L’usage est très simple : on peut d’une part l’utiliser comme un moteur de recherche, en tapant la thématique souhaitée dans la barre de saisie. On peut d’autre part se créer un compte afin de se construire un véritable dossier de veille.

Bref, les référenceurs ne manquent pas d’outils de veille, à tel point que le surplus d’informations devient aujourd’hui plus complexe à gérer que son manque. Il faut être capable de sélectionner l’information pertinente de la multitude de billets édités tous les jours sur le web.

Enfin, il est bon parfois de venir à des usages plus instinctifs. Et pour illustrer cela, je reprendrais à mon compte le concept de sérendipité développé par Horace Walpole homme politique et écrivain du 18ième siècle (eh oui c’est pas tout jeune) qui soulignait avec ce concept ce qu’il appelait « les découvertes inattendues, faites grâce au hasard et à l’intelligence ». Il est bon parfois de naviguer sur le web par le biais de requêtes larges, (non pas « référencement », là il y a plus rien de naturel, mais au fond existe il des résultats « naturel »), et se laisser guider par les intitulés des pages. C’est étonnant le nombre de bonnes informations que l’on trouve, alors que l’on ne les cherchait même pas.

agence de communication

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *