15 mars 2011 | par Cindy dans Webmarketing Un commentaire

Lorsqu’on parcourt la toile, on peut lire des milliers d’articles traitant des mêmes sujets avec diverses opinions. Les métiers du web sont en pleine explosion et on voit apparaitre des noms comme community manager, community strategist,… On entend souvent de la part des entreprises : je dois être présent sur internet, oui, mais comment?

Créer son site internet et travailler son référencement n’est plus suffisant de nos jours même si cela reste la première des actions faites. De nombreux créateurs d’entreprise s’inscrivent sur les réseaux sociaux et espèrent comme par magie rassembler des centaines voire des milliers de personnes et fédérer une communauté autour de leur marque. A tort? Pas forcément.

On trouve souvent sur internet des articles qui conseillent sur comment générer une communauté facilement autour de leur marque. Ils croient alors que tout est facile mais ce qu’il faut prendre en considération c’est, qu’à chaque fois, ce sont de grandes entreprises qui sont prises en exemple. Prenons La Redoute, Starbucks, Coca-Cola,… non seulement ils ont de gros budgets mais en plus ils sont tellement connus qu’ils n’ont pas besoin de se faire connaître. Par exemple, une page Coca-cola créée par deux adeptes a atteint plus de 3 millions de fans en 2010 sans l’intervention de Coca-Cola. Les internautes viennent à eux et animent leurs pages à leur place. Il faut bien se rendre compte qu’il en est tout autre pour les autres structures plus petites et surtout moins connues. Faisons un petit tour d’horizon de quelques réflexions que nous avons pu entendre :

Je dois être présent sur tous les médias sociaux !

Etre présent sur tous les médias sociaux pour communiquer de façon identique et surtout pour dupliquer son site internet n’apporte aucune plus-value. Avant de s’inscrire, il est important de définir divers points :

  • Pour quelles raisons veut-on se rendre visible sur les médias sociaux?
  • Quelles sont nos cibles?
  • Avons-nous les ressources nécessaires en interne pour gérer nos médias ou devons-nous faire appel à une agence de communication ?
  • Combien de temps sommes-nous prêt à y consacrer?
  • Quels sont les médias sociaux adaptés à notre activité?,…

Par exemple, Oasis a bien saisi que pour toucher sa cible des 15-25 ans, Facebook était le réseau sur lequel investir contrairement à Twitter. En moins d’un an elle est passé de 700 000 fans à plus d’ 1,5 millions grâce à sa campagne de communication « Fruit Of The Year 2010 ».

J’ai publié pleins d’articles depuis deux semaines mais je n’ai aucun retour !

Une fois inscrites, les entreprises vont publier des actualités pendant une ou deux semaines avec un rythme très soutenu. Les objectifs fixés (beaucoup trop hautement) n’étant pas atteints, elles vont arrêter. Fédérer une communauté n’est pas une affaire de quelques jours ou semaines mais plutôt de mois voire d’années. Il faut se fixer dès le départ une périodicité de publication, des trames rédactionnelles,… Si on ne souhaite pas communiquer avec ses clients actuels ou futurs ou prendre en considération leurs remarques, il ne faut pas s’inscrire sur les médias sociaux. Il faut aussi intéresser ses fans à l’aide de concours, jeux etc. Anyresa, société de location de vacances saisonnières a réussi à rassembler 9250 personnes sur sa page Fan grâce à son jeu : 1fan = 1g de chocolat mis en jeu.

Certaines petites entreprises arrivent à rassembler une vraie communauté alors pourquoi pas nous?

Il faut analyser le marché de ces entreprises. Si les cibles sont des 15-20 ans et que les entreprises sont en plus gérées par des jeunes, alors il est évident que leurs profils sur les médias sociaux va vite se diffuser. Les informations circulent très vite dans le milieu des jeunes. Une entreprise ayant pour cible des dirigeants d’entreprise va mettre beaucoup plus de temps à se faire connaître pour un résultat en terme de personnes bien moindre. Mais ne vaut-il pas mieux avoir 10 contacts pertinents plutôt que 100 contacts inutiles?

Et combien de clients cela peut-il me ramener?

Penser qu’être présent sur les médias sociaux va immédiatement vous permettre de ramener de nouveaux clients est erroné. Votre présence va tout d’abord vous aider à vous rendre plus visible, à rassembler vos clients et à les fidéliser ou bien à les recontacter. Ils vont vous aider à réfléchir sur votre stratégie d’entreprise globale afin de l’améliorer. Votre entreprise prendra une image humaine pour les internautes et pourront vous permettre d’acquérir de nouveaux clients.

En résumé, il faut être conscient que les médias sociaux ne sont pas LA solution miracle à votre visibilité sur internet et surtout à la croissance de votre entreprise. Comme vos solutions internet, ils doivent être mis à jour régulièrement et nécessitent une véritable stratégie. Attractivité, innovation et réactivité sont les maitres mots d’une bonne maîtrise des médias sociaux.

Partager :

Un commentaire

    Yoann says:

    Très bon article de la « SEO girl » 🙂 beaucoup d’entreprises ont une grosse tendance en effet à oublier que leur « visibilité naturelle » est infiniment ridicule comparée à des boîtes comme Coca-Cola© (notez le copyright) ou autres multinationales, et donc que la synergie établie autour de leur web-communauté sera forcément beaucoup moins grande.

    La patience est aussi une vertu que beaucoup ont tendance à oublier : si le retour n’est pas immédiat c’est à priori normal vu la visibilité réduite des concernés.

    En bref très bon résumé des questions à se poser (avec leurs réponses en bonus et l’explication qui va avec, trop forte « SEO girl »!) et des erreurs à ne pas faire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *