Google photo
28 décembre 2012 | par Daniel dans Pas de commentaire

Inlassablement Google cherche à améliorer son algorithme afin de proposer aux internautes les meilleurs résultats de recherche possibles.

Pourquoi « Google » agit ainsi ? Parce que tout simplement, pendant longtemps, il était possible de créer un nombre volumineux de pages pour un site internet (sans forcément tenir compte de la qualité et cohérence du contenu) ou obtenir des backlinks ou liens entrants (liens mis en place par un site internet vers un autre site internet) de piètre qualité et vous vous retrouviez parmi les meilleurs résultats de recherche.

Mais avec les mises à jour récentes effectuées par Google (Panda, Penguin, etc), ces actions sont à bannir de votre stratégie de référencement. Soyez simple tout en ayant pour objectif le besoin de l’internaute.

Posez-vous comme questions et sans relâche:

• Que pourrais-je mettre sur mon site qui pourrait susciter son attention ?
• Quelles informations pourront lui être utiles ?
• Quelles images pourraient le captiver et l’inciter à les partager ?

En répondant à cela vous vous rendrez compte que vous aurez de la matière à proposer sur votre site Internet.

Exemple : Le photographe Vincent LAFORET « joue » beaucoup sur les informations utiles aux photographes. Chacun de ses articles génèrent une multitude de commentaires et des backlinks de qualité, tout ce dont Google raffole.

A. Comment cibler vos mots clés ?

J’énonçais plus haut qu’il fallait dans un premier temps vous poser plusieurs questions avant d’orienter votre stratégie. Mais en tant que photographe, la première chose à faire pour vous sera de déterminer le ou les types de photos que vous comptez présenter à votre public.

Pour ma part, je serai aux Anges si mon site internet se positionnait en première position sur « photographe de mariage » ou « photographe animalier ». Mais avec du recul ce ne serait pas forcément productif et intéressant pour moi si tel était le cas. Je m’explique.

Une première position sur ce mot clé très concurrentiel apporterait évidemment du trafic mais maintenir ce même positionnement sur la durée nécessiterait un travail conséquent (donc du temps que vous n’avez pas forcément à moins de faire appel à un expert en référencement comme Publika :)) et ne m’apporterait pas forcément du trafic qualifié. Pourquoi ?

Prenons l’exemple du photographe vivant et exerçant son activité à Montpellier. Celui-ci possède un site internet et n’est positionné sur les moteurs de recherche que sur « Photographe Mariage ».

Malgré cette performance SEO, elle ne présentera aucun intérêt pour les internautes vivant sur Montpellier et cherchant désespérément un photographe dans leur ville.

Ce photographe aura donc tout intérêt à se concentrer sur sa région et se positionner sur l’expression « Photographe Montpellier ». L’avantage est double, en effet, non seulement la masse de travail pour se positionner sur un « petit mot clé » (le terme le plus approprié serait plutôt « queue de longue traîne ») est moindre et qui plus est, vous augmenterez parallèlement à cela le nombre d’internautes susceptibles d’être intéressées par vos prestations.

Afin de vous aider à orienter votre référencement, Google propose pour cela un outil particulièrement intéressant pour vous donner des idées de mots clés ou en évaluer la pertinence (nombre de fois où ce mot clé est recherché par les internautes) : Google Keyword

B. Optimisez vos photos pour le référencement

L’une des erreurs que les photographes commettent souvent est de publier intégralement leurs photos sans adjoindre de contenu, soit par manque de temps ou tout simplement parce que nous pensons qu’une image vaut bien mieux que milles mots !

Pour « Google », il en est autrement, n’oubliez pas que pour l’instant son algorithme ne possède pas encore de fibre artistique ou de yeux photographiques. Il faut donc l’aider à voir ce que nous voyant afin qu’il positionne vos photos dans les meilleures positions en fonction des recherches demandées.

Pour cela, décrivez systématiquement vos photos. Rappelez :

• le contexte dans lequel a été effectuée la photo.
• ce que vous souhaitez faire ressentir à travers cette photo
• comment avez-vous procédé pour la préparation
• comment avez-vous rassuré le modèle avant la prise de vue (difficile si c’est de la photo animalière:))
• date de prises de vue
• comment a-t-elle été réalisée ?
• les difficultés particulières rencontrées
• le boitier ou les focales utilisés
• les paramètres de prises de vue (ouverture, vitesse, ISO )

L’addition de toutes ces informations vous permettra non seulement d’obtenir un contenu unique pour chacune de vos photos et vous permettra également d’inclure des mots clés dans ce même contenu. (photographie de mariage réalisée sur Montpellier, photographie de mariage sur Montpellier réalisée par Georges Daniel, Réalisation : Georges daniel photographe sur Montpellier, etc)

Google Images est votre Ami

Google images est une source de trafic qui effraie souvent bon nombre d’internautes ou de photographes (peur de se faire voler des images). Mais en négligeant cette source de trafic vous ne saisirez pas l’opportunité de générer du trafic. Une photo originale ou de qualité positionnée sur la première ligne de Google Images vous apportera indéniablement des visites.

Afin d’optimiser vos images, il vous faudra obligatoirement inclure les mots clés qui correspondent à la description de l’image. Comment ? En les incluant dans le titre, le texte de remplacement ou alternatif des images. La plupart des CMS le propose mais si vous codez tout à la main voici les balises à remplir alt= »mot cle » src= »mot-cle.jpg » title= »mot cle ».

Exemple sur WordPress :

Ainsi, en possédant une image bien décrite (balise alt ou texte de remplacement, title, etc) accompagnée d’un joli contenu vous augmenterez vos chances de visibilité.

J’espère avoir pu vous apporter quelques éléments de réflexion pour améliorer le référencement de votre site Internet sur les moteurs de recherche et en particulier sur Google.
Référencer un site Internet est un processus long et qui nécessite un travail acharné.

Tout comme en Formule 1, dans le référencement, la pôle position est une place qui se mérite.

En revanche ne parcourez pas aussi vite que Sebastian Vettel les différentes étapes évoquées le long de cet article (au risque de vous retrouvez hors piste):

• Choix d’une plateforme optimisée SEO
• Réflexion sur le contenu et mots clés adaptés
• Optimisation des images et photos.
Je n’en ai pas parlé mais inclure les médias sociaux (Facebook, Pinterest, Behance, Flickr, 500px etc) est également un atout majeur dans votre stratégie de visibilité. Mais cela fera l’objet d’un nouvel article.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *