30 septembre 2013 | par Daniel dans , 2 commentaires

Très peu le savent mais en dehors de la photographie, un de mes passes temps favoris est de contempler les logos et noms de marques des entreprises (d’ailleurs ne le dite pas, mais le logo de Publika joua beaucoup sur mon choix pour cette entreprise).

Je peux parfois me retrouver en pleine rue et “bugger” subitement devant une enseigne. J’ai l’impression d’être dans un musée en train d’admirer une toile. Il n’est d’ailleurs pas rare que je m’entende souvent dire dans ces moments:
• “Entrez Monsieur, vous verrez mieux nos produits”
• “Non merci, croyez-moi j’ai tout ce qu’il me faut d’où je suis”

Alors pourquoi donc un tel amour pour les logos me direz-vous ? Et bien parce que premièrement c’est lié à l’image et tout ce qui a trait à l’image me touche personnellement. Deuxièmement, parce que je considère que le logo ou nom de marque est le premier contact d’une entreprise avec son public ou sa clientèle.

Il est très difficile d’obtenir une stratégie webmarketing réussit si dès le départ votre image de marque est faussée et ne reflète rien.
Ainsi, quand je contemple un logo, je me pose diverses questions qui sont au fond pour moi des critères d’un logo réussi:

EST-IL SIMPLE ?

Nous avons tous bien des goûts différents, mais je persiste et signe, un logo doit être le plus épuré possible. En effet, plus un logo est simple, plus il est reconnaissable et marque les esprits. Sans parler du fait, qu’il sera également plus aisé de l’inclure sur une multitude de supports.
Tenez par exemple, difficile de faire plus simple avec la marque GAP, de “simples” lettres en blanc et allongées pour montrer la splendeur et la grandeur de la marque.

En plus d’être simples, certains logos ont la faculté d’être intemporels, voilà pourquoi il est souvent difficile de vouloir “moderniser” un logo bien conçu dès le départ. Je ne fus donc pas surpris quand en 2010 la marque déclencha la colère de ses fans en proposant celui ci :

Tous les aspects tranchaient complètement avec le précédant. Le grand carré bleu du précédent logo qui était pour moi synonyme de support et maintien de la marque disparait pour un tout petit carré bleu voguant et perdu dans “l’espace”. On passe également de lettres fines et de couleur blanche à des lettres plus épaisses et noires.

A mon humble avis, la transition était beaucoup trop brutale; une marque doit dans un premier temps opérer des changements peu perceptibles ou moins choquants si elle souhaite changer complètement son logo à long terme.

Mais attention, la simplicité d’un logo ne rime pas forcément avec “quiétude” ou “zenitude”. J’ai d’ailleurs tendance à penser que plus un logo est simple plus la politique commerciale de l’entreprise peut être agressive ou choquer les esprits durablement (positivement et négativement parlant). BENETTON est un champion dans cette catégorie.

EST IL ORIGNAL ?

Je sais, difficile d’être à la fois simple et original mais c’est ce qui fait tout le charme d’un logo et son essence. Je n’ose imaginer les heures de réflexions passées pour réaliser le logo de la marque carrefour. Je ne me lasse jamais d’admirer le petit “C” inclu dans le losange et de sourire quand certains y voient qu’un simple triangle rouge et une flèche bleue.

 

EST-IL EN ADÉQUATION AVEC SON NOM DE MARQUE ?

Je suis récemment tombé par hasard sur la marque de T shirt Goudron Blanc, j’ai vraiment été frappé par l’adéquation parfaite qui subsiste entre le nom de marque, le slogan et les symboles.

Ainsi, je reste admiratif avec:
– le slogan “casual french elegance” qui est symbolisé par le symbole par excellence de la France (après le pain tout de même)
Goudron symbolisé par la couleur sombre et Blanc pour le personnage invisible.

EST-IL EN ADÉQUATION AVEC SON ACTIVITÉ ?

Prenons pour exemple la Caisse d’épargne. Opter pour un écureuil dès mille neuf cent cinquante afin de symboliser l’esprit d’une banque est judicieux. Celui-ci en passe effet une grande partie de son temps à faire des provisions (donc économies) pour se parer contre l’hiver.
En revanche le symboliser à l’aide de cette illustration me fait plus penser à un univers dédié aux enfants (dessins animés).

En revanche, la dernière version du logo de cette entreprise fait partie de mes logos préférés. Avec quelques lignes, un écureuil est non seulement représenté mais on y perçoit également le “E” de “épargne” et le symbole de l’euro € (enfin presque :), l’€uro est apparut en 1999, on dira qu’ils étaient en avance sur leur temps).

                                    

En attendant la deuxième partie de mon article, n’hésitez pas à réagir ! MAJ : 08-10-13 Le Logo, base du WebMarketing (partie 2)

Articles sur la même thématique

Partager :

2 commentaires

    Max says:

    Sympa, j’ai hate de lire la suite :p

    Marc says:

    Je n’ai pas de bugs comme toi devant un logo mais pour moi le logo partie intégrante des éléments qui permettent de développer la visibilité d’une marque. C’est quasiment le premier contact avec le potentiel client et il est clair qu’il doit être soigné, simple, parlant, rassurant, émouvant et tout pleins d’autres caractéristiques qui seront longues à énumérer ici.

    Une bonne source que je consulte depuis des années est le blog The Branding Source http://brandingsource.blogspot.com/ qui liste une multitude de logos avec leurs évolutions dans le temps.

    En tout cas bel article, j’attends la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *