Jeux Olympiques Sotchi
18 février 2014 | par Guillaume dans , Pas de commentaire

Voilà plusieurs semaines qu’un article concernant le Knowledge Graph avait été rédigé. Ce dernier expliquait le fonctionnement et les conséquences de la mise en place du graphe de connaissances dans les pages de résultats du moteur. Si vous étiez passés à côté de ce type d’affichage, vous avez certainement dû le croiser dans les pages de résultats Google ces derniers temps. Et pour cause ! En pleine période des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi, Google propose un vaste panel d’informations qu’il est difficile de rater.

Les Jeux Olympiques sont donc une bonne occasion de voir en détails ce que propose Google via son Knowledge Graph pour ce genre d’évènements (on peut notamment s’attendre à avoir la même chose pour la coupe du monde de Football qui arrive à grand pas).

Vous souhaitiez être visibles sur la requête liée aux J.O. ?

Difficile d’être visible sur cette requête là puisque nous retrouvons une annonce de Google Adwords, le Knowledge Graph, un post Google+ ainsi que des articles provenant de Google Actualités. Une page 100% Google en somme !

Les différentes informations proposées

Les J.O. sur Google

La capture d’écran ci-dessus montre le résultat de la requête « jo » sur Google.fr. Si le bandeau de gauche est déplié, la place que prend cet encart est énorme (voir capture ci-contre). Sur ces encarts, on retrouve les informations suivantes :

  • une description de l’évènement incluant les dates et la ville organisatrice ;
  • différents moyens pour regarder l’évènement directement en ligne depuis son ordinateur (à quand directement depuis les pages Google ?) ;
  • le programme du jour rangé par sport et par heure avec le détail de chaque rencontre (sexe, épreuve, et participants) ;
  • le classement des pays par nombre de médailles gagnées ;

Cela fait énormément d’informations et il est également possible pour les internautes de naviguer entre ces différentes pages pour découvrir des détails sur le programme de chacun des autres jours de l’évènement, le programme de toute une discipline (le hockey sur glace pour les hommes, par exemple) ou encore de rechercher notamment toutes les informations concernant un pays (nombre de médailles et programmes notamment – Voir capture ci-après), la liste des participants et leurs résultats (Voir capture ci-après).

Il est aussi possible de retrouver un tas d’informations sur un des participants comme son programme détaillé, ses résultats, ses médailles gagnées, etc.

La France au J.O. de Sotchi

Les conséquences

Au vu de la proportion de l’utilisation de Google dans le monde entier et en France en particulier (près de 90% des parts de marché dans l’Hexagone), les conséquences directes et indirectes sont énormes. Cela concerne notamment ceux qui naviguent sur Google à la recherche d’informations (les internautes) et ceux qui proposent ces informations (que nous appellerons alors les sites internets).

Les J.O. de la France sur Google

D’un point de vue internautes

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Google fournit des informations ciblées et pertinentes pour les utilisateurs. Les utilisateurs ayant tapé ces requêtes-là sont bien souvent intéressés par les données que fournit Google.

En tant qu’internaute, l’interface est sobre et répond parfaitement aux attentes.

D’un point de vue sites internet

Cependant, si les internautes peuvent se considérer heureux, il y a d’autres personnes qui ont dû voir d’importants changements et notamment quelques chutes de trafic entre la dernière édition des J.O. et l’édition de cette année (les Jeux Olympiques 2014 de Sotchi). En effet, les sites d’actualités sportives ont dû notamment perdre une grosse part de trafic, bon nombre d’informations proposées étant reprises sur l’interface du Knowledge Graph.

Mais qui peut en profite donc ? Google, bien sûr. Si les internautes naviguent moins sur les autres sites internet, c’est naturellement parce qu’ils restent plus longtemps sur Google et ont beaucoup moins (voire plus du tout parfois ?) d’intérêts à consulter d’autres sites web. Ainsi, Google maîtrise parfaitement son trafic en les confrontant à des annonces Adwords et à des liens Google+.

De votre côté, que pensez-vous de ce Knowledge Graph pour les J.O. ? Pensez-vous que c’est plutôt une bonne chose ou non ?

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *