23 avril 2014 | par Guillaume dans Pas de commentaire

De nombreux paramètres sont pris en compte par Google pour classer les sites dans les résultats de recherche selon la requête saisie par l’internaute. A propos de son moteur de recherche, Google ne cache d’ailleurs pas son objectif de vouloir proposer les résultats les plus pertinents à ses utilisateurs. C’est pourquoi la vitesse de chargement d’un site a son rôle à jouer pour améliorer l’expérience utilisateur des internautes ainsi que le positionnement d’un site web dans les pages de résultats de recherche. Et puis, on va pas se mentir, c’est bien plus agréable de naviguer sur un site rapide et optimisé pour l’utilisateur, non ?

De plus, pour des raisons économiques évidentes, Google aura tendance à parcourir plus facilement des sites dont la structure est claire et le chargement des pages rapide. C’est pourquoi il s’agit d’un aspect à ne pas négliger pour mettre toutes les chances de son côté. Le taux de rebonds pourrait d’ailleurs baisser après cela, que ce soit pour les mobinautes ou les internautes !

Quels sont les éléments à améliorer ?

Le poids des ressources (fichiers CSS, JS, images), l’organisation du contenu ou encore la performance du serveur ont un impact important sur le temps de chargement d’une page web (et plus particulièrement ce qui se situe au-dessus de la ligne de flottaison). Voici des recommandations qui sont souvent suggérées dans le cadre de l’optimisation d’une page web :

  • Optimiser les images ;
  • Optimiser les fichiers CSS ;
  • Optimiser les fichiers JS ;
  • La mise en cache du navigateur ;
  • Le temps de réponse du serveur et le nombre de requêtes qui lui sont envoyées ;
  • La taille des cookies ;
  • Etc… ;

Ces éléments peuvent concerner aussi bien la version mobile que la version PC d’un site web.

Heureusement, pour nous faciliter la vie, il existe des outils qui permettent de « scanner » une adresse et de retourner les différents éléments à optimiser classés par ordre de priorité.

Les outils pour améliorer la vitesse de chargement de son site

Il existe différents outils en ligne gratuits et performants permettant d’auditer un site internet sur sa vitesse de chargement. Les plus intéressants à l’heure actuelle sont YSlow (module pour navigateur développé par Yahoo), Google PageSpeed ou encore GTmetrix. Les outils listent les différents éléments qui sont à améliorer nécessairement, ceux qu’il serait bien d’améliorer ou encore les choses qui ont été correctement mises en place.

YSlow

YSlow est un module à ajouter à son navigateur (Firefox ou encore Chrome). Un clic sur « Run test » permet de scanner la page et de ressortir le verdict sur plusieurs dizaines d’éléments. L’outil donne une lettre en guise de note à chacun des éléments passés en revue. Ceux-là peuvent concerner le contenu, les cookies, les ressources (CSS, Images, JS) ou le serveur. L’inconvénient est que l’outil n’est disponible qu’en anglais.

Pour utiliser YSlow, il suffit de le télécharger et de l’intégrer à son navigateur (cette étape se fait automatiquement après le téléchargement) : Pages de téléchargement. Une fois sur la page à auditer, il suffit de cliquer sur « Run test » et on obtient alors un affichage similaire au suivant :

Google PageSpeed

Google PageSpeed est un outil en ligne qui donne une note sur 100 à 3 aspects : la vitesse sur mobile, l’expérience utilisateur sur mobile et la vitesse de chargement sur ordinateur. Chacun de ces éléments est divisé en 3 catégories : « A corriger », « A corriger éventuellement » ou « règles approuvées ».

Pour chaque problème repéré, il est possible d’afficher les détails et des recommandations sont faites par l’outil afin de les résoudre. Avec une interface sobre et en français, l’outil se révèle trés pratique et a l’avantage de suggérer des optimisations pour les supports mobiles.

GTmetrix

GTmetrix propose un résultat combiné entre les résultats obtenus à Google PageSpeed et ceux obtenus auprès de YSlow. Cet outil, en plus d’offrir les notes de YSlow et de PageSpeed propose également un historique des éléments chargés et le temps pris par chacun d’entre eux. Le poids total de la page, le temps de chargement ainsi que le nombre de requêtes envoyées au serveur sont également affichées sur l’outil, qui en font un outil complet et efficace. En revanche, aucune version française n’est proposé sur l’outil à l’heure actuelle.

Tout comme les outils précédents, cliquer sur les lignes permettent d’afficher plus de détails sur le souci repéré.

Voilà quelques outils qui aident bien à améliorer la vitesse de chargement d’un site internet. Et vous, quels outils utilisez-vous ? Pensez-vous que la vitesse de chargement a un rôle important à jouer sur le positionnement d’un site dans les pages de résultats des moteurs de recherche ? N’hésitez pas à échanger avec nous en commentaires !

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *