8 juillet 2014 | par Laura Irla dans , Pas de commentaire

Dans notre siècle qui tend au 100% numérique, les objets connectés font fureur, et en particulier la montre connectée.

Pour les amoureux de la montre classique qui ne fait au final que donner l’heure ; les nouvelles montres numériques semblent peu ergonomiques et attractives. Les montres, nouvelle génération, quant à elles, regorgent de fonctionnalités et de gadgets qui vont frissonner notre génération numérique.

Un marché en pleine expansion

On entend beaucoup parler des « smart Watch ». Ce marché est tout juste naissant mais brasse déjà des milliards d’euros d’investissements de communications et de bénéfices… Plusieurs constructeurs se sont lancés sur ce marché, mais pour le moment, aucun d’entre eux n’a encore pu s’imposer.

Dans la plus grande majorité des cas, le système d’exploitation est Android, il est généralement masqué et s’adapte aux différents téléphones. Les technologies sont variées, comme la qualité et la matière de l’écran, la puissance et taille de la mémoire. Selon le modèle observé ils peuvent même changer du tout au tout.

Les différents types d’écran

La typologie de l’écran est primordiale sur ce genre d’appareil car il conditionnera la facilité d’utilisation, la lisibilité des informations à l’affichage quelle que soit la luminosité et bien sûr l’autonomie de l’appareil. Les deux technologies principales sont :

  • Les écrans à encre électronique ; Ils offrent une autonomie très agréable et reste actifs et lumineux en permanence, par contre ils sont souvent moins réactifs;
  • Les écrans LCD / Led ; Ils assurent de magnifiques couleurs et une performance presque irréprochable, mais consomment une énergie considérable et pour la plupart des cas, la batterie de votre objet connecté ne tiendra pas une journée.

De nouvelles technologies commencent à voir le jour et devraient prochainement permettre d’allier ces deux avantages principaux sur un seul et même support.

La capacité de gérer les appareils mobiles

Concernant la compatibilité avec les différents smartphones, là aussi il y a presque une montre par appareil connectable. La compatibilité est souvent limitée.

Par contre les nouvelles versions, notamment celles sponsorisées ou pour lesquelles Google est partenaire, s’adaptent à tous les téléphones possédant à minima une version d’Android 4.4. A noter aussi les IWatchs qui ne sont, elles, que compatibles avec Ios.

Les formes et l’ergonomie

Sur les formes là aussi on a de quoi faire. Les premières générations de montres connectées comme la Samsung, ou la Sony avait une apparence semblable à un téléphone portable en version miniature (rectangulaires ou carrées).

Et on peut l’avouer, elles ne ressemblaient pas vraiment à des montres.

Aujourd’hui de plus en plus de ces constructeurs commencent à adopter des formes arrondies ou plus discrètes et féminines. La montre étant avant tout un bijou et un accessoire de la tenue portée, les constructeurs, afin de pouvoir vraiment s’implanter sur ce marché, tentent de faire de cet outil, un appareil d’usage quotidien et indispensable, et pour se faire, ils doivent apparenter la montre à un ‘’bijou’’.

Le premier constructeur à avoir sorti ce type de montres rondes, plus ergonomiques et s’apparentant plus à une montre mais sans perdre les fonctionnalités du « connecté » fut Cookoo.

La Cookoo Watch n’était compatible que sous Ios et Android 4.3 mais son usage n’est pas encore des plus performants.

Aujourd’hui de nouveaux concurrents arrivent sur le marché comme Withings et Kairos avec leurs ‘’Smart Watches élégantes’’, se sont de vrais petits bijoux pour les amateurs de montres.

Elles possèdent les propriétés mécaniques et ornementales des montres que l’on connait tout en intégrant les fonctionnalités d’une smart Watch. Elles possèdent un écran transparent sur lequel l’utilisateur pourra voir les notifications, alertes et commander son téléphone.

Ce marché en pleine expansion laisse peu de place aux nouveaux entrepreneurs, mais une large marge de manœuvre pour les personnes qui auraient des idées novatrices. J’en suis persuadée, ce marché n’a pas fini de nous surprendre…

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *