eye-tracking
23 février 2015 | par Marika dans Pas de commentaire

Selon Miratech, société centrée sur l’ergonomie web et le comportement utilisateur, l’eye tracking (oculométrie en français) serait la méthode la plus fiable pour retranscrire le comportement des internautes. De l’eye-tracking sur internet, avec le fameux Triangle d’Or, à l’eye-tracking dans la technologie du quotidien, les possibilités d’évolution sont nombreuses.

Présentation de l’Eye Tracking

Elle correspond à une mesure du mouvement des yeux utilisée sur les interfaces virtuelles ou papiers. Nous parlerons dans un premier temps dans cet article de l’eye tracking sur internet, l’analyse qui permet de se rendre compte de la manière dont les internautes regardent les pages de résultat. La mesure de ces mouvements est très intéressante : les mouvements sont produits de manière inconsciente et les résultats fournis permettent de tracer le chemin visuel parcouru par l’internaute. Il est ainsi possible d’observer les affichages intéressant la personne, de mieux comprendre ses attentes et d’adapter la stratégie marketing online.

Les données transmises par cette analyse prennent trois formes visuelles :

  • Carte de zone de chaleur
  • Carte du parcours exact
  • Film du mouvement oculaire et de la navigation

L’obtention de ces données permet, par exemple, d’adapter sa stratégie en :

  • Restructurant le site : quel contenu mettre en avant ? A quel endroit ? comment faciliter la navigation ?
  • Optimisant les publicités payantes

Vous trouverez sur Youtube plusieurs démonstrations sur la méthode de l’eye tracking, comme celle ci-dessous.

[youtube height= »HEIGHT » width= »WIDTH »]https://www.youtube.com/watch?v=lo_a2cfBUGc[/youtube]

Cette vidéo date un peu (2007) mais le comportement reste le même. Le visionnage de cette vidéo permet de se rendre compte de la rapidité oculaire de navigation. D’ailleurs, une chose à retenir c’est qu’« Un regard permet de lire 15 lettres d’un coup dans un texte ».

Eye-tracking au service du web

Cette technologie est utilisée dans le web pour optimiser les sites internet grâce aux zones de chaleur. Le Triangle d’Or est une notion pour définir les trois zones principales regardées par les internautes sur Google. Sortie il y a une dizaine d’années, cette notion se révèle être un peu obsolète. En effet la récente étude menée par Mediative, société de marketing numérique, révèle de nouveaux constats :

  • Le Triangle d’or n’existe plus vraiment du fait des changements constants de Google
  • Les résultats de recherche de la 2ème à la 4ème position attirent plus de clics étant donné que les internautes ont compris le fonctionnement des publicités payantes en 1ère position
  • La fiche d’information affichée par Google, à droite des résultats, peut attirer des regards à condition qu’elle soit intéressante
  • La publicité à droite attirerait moins de clics, peut-être dû à l’utilisation croissante des mobiles qui n’affichent que les informations centrales
  • Pour en connaître davantage, je vous invite à télécharger l’étude gratuitement.

L’environnement sur les moteurs de recherche, et surtout Google, change régulièrement, il peut donc être intéressant d’être visible sur différents endroits des pages de résultat.

Nos yeux contrôleront la technologie

La méthode de l’eye-tracking, utilisée dans le monde du marketing, s’est désormais attaquée à la technologie telle que les ordinateurs, les mobiles et la télévision. Les données fournies par l’oculométrie puis interprétées servent à contrôler la technologie. Vous imaginez vos yeux être un moyen d’interaction avec votre télévision à la place de vos mains ? Ou encore pouvoir presser sur le bouton Lecture de votre vidéo sur votre tablette grâce à eux ?

Cette nouveauté surprenante est rendue possible grâce à un petit boitier branché à votre mobile par exemple. A l’origine, cette technologie fut créée pour les personnes en situation de handicap afin de leur faciliter l’usage de leur ordinateur.

Cette technologie peut se retrouver dans le produit « The Eye Tribe » qui a été inventé par une société rattachée à l’université IT de Copenhague. Samsung a également compris l’intérêt de l’Eye Tracking et l’a intégré dans certaines applications de son Galaxy S4. Pour les détenteurs du mobile, vous pouvez faire défiler des pages internet et appuyer sur les boutons d’une vidéo avec vos pupilles (du moment que vous téléchargez les applications dédiées). D’autres marques comptent également bien l’implanter dans leurs produits, que ça soit dans l’automobile, la téléphonie ou les jeux vidéo. A cette allure, toutes nos machines pourront bientôt entrer en interaction avec notre regard !

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *