Material Design
18 mars 2015 | par publika dans , Pas de commentaire

Souvent lié à la technologie et côtoyant le monde digital, le design de nos supports ne cesse d’évoluer. Qu’il soit appliqué aux sites internet, aux logiciels, aux réseaux ou aux vidéos, le design apaise la visite virtuelle, par ses formes, ses couleurs, ses dégradés et ses animations.

Depuis quelque temps, une nouvelle tendance est arrivée sur nos différents supports et plus particulièrement sur le web. Du Smartphone au site internet, en passant par la vidéo corporate, tous ces exemples sont de possibles illustrations du « Matérial Design ».

Material Design

Aussi appelé  « Less is more », proche du «Flat Design », il s’identifie par une présentation très minimaliste, jouant sur les caractères, les tons et les visuels. L’objectif principal est d’obtenir une mise en page simplifiée, afin que le rendu soit sobre, épuré et élégant, sans mettre de côté le dynamisme et l’humour. Bien souvent, le « Material Design » nous présente des photos de qualité excellente, associées à des titres, des accroches, écrits en gros caractères. Sans oublier des symboles et des pictogrammes explicites, favorisant l’information reine.

Quelle conséquence à ce changement ? Lors d’une conception, la place de la direction artistique s’agrandit. La frontière entre fonctionnalité et esthétisme se réduit donc, transformant un outil de travail et d’information en œuvre d’art. Respectant la charte graphique d’un produit, d’une entreprise ou d’une marque, le but du « Material design » n’est pas de vouloir ajouter un élément graphique pour apporter une nouvelle information. Il permet de s’interroger sur quelle poignée d’éléments va pouvoir synthétiser une communication visuelle. De ce fait, moins il y a de couleurs dans une charte graphique, plus l’impact du message est grand ! Actuellement, la concentration s’effectue autour de 3 ou 4 couleurs maximum.

La tendance met aujourd’hui la couleur blanche en tête de liste pour les fonds, suivie par le noir. A cela s’ajoutent des couleurs relativement douces et pâles, comme le beige et le gris. Les pages de textes, très spacieuses, concentrent les informations sur une partie plus petite, pour laisser un maximum d’espace aux visuels (photos ou dessins). Enfin, les espaces sont organisés avec une addition de blocs, s’alignant comme dans le jeu Tetris, afin de mieux répartir les thématiques. En contraste des couleurs pâles de fond, ce sont des couleurs pétillantes et flashy qui animent ces parties.

L’avis du Directeur Artistique de Publika

Pour mieux expliquer cette nouvelle tendance, j’ai recueilli l’opinion de Pascal, notre directeur artistique :

«Aujourd’hui, l’ergonomie des interfaces évolue énormément. La pierre angulaire des applications c’est la tablette. Auparavant, lorsqu’on développait une application, la première étape était le site internet. S’en suivait une déclinaison sur tablette et mobile. Dans un futur proche, la conception sera inversée et la tablette sera la première phase de réalisation.

La raison est que l’accès à une tablette est plus simplifié. De ce fait, le public visé est plus large. De plus, ce nouveau design est intuitif, polyvalent, malléable, et permet aux personnes malvoyantes ou malentendantes de naviguer plus facilement. Il n’y a aucun effet polluant.

Ce qui est marrant c’est qu’on revient un peu à la case départ en termes de présentation. Une simple gestion de blocs, permettant de s’adapter à tous les supports. »

Afin de mieux vous rendre compte de l’effet produit par le « Material design », voici une petite sélection de sites et applications très agréables à l’œil.

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *