26 avril 2016 | par Chloë Cipra dans Référencement Pas de commentaire

Google a annoncé qu’il continuerait à « rendre le web plus mobile friendly » cette année, avec une nouvelle mise à jour de son algorithme pour le mois de mai. Après le « Mobilegeddon » de 2015, officialisant le « mobile friendly » comme facteur de référencement, à quoi peut-on s’attendre ?

Google Mobile Friendly Mai 2016

Le « mobile friendly » ou le gage d’une UX réussie

Depuis quelques temps déjà, la tendance en référencement naturel, et en digital plus largement, est à l’expérience utilisateur. Faire de son site un espace agréable à naviguer, facile à utiliser, et ce, sur tous les terminaux de lecture possibles et imaginables, est devenu l’une des plus grandes priorités des webmarketeurs. Ainsi, les impératifs du référencement naturel doivent être pensés en conjonction avec des principes d’UX (expérience utilisateur en jargon geek) et d’optimisation de la conversion, aux frontières entre le marketing et le technique.

Cette évolution est d’autant plus vraie depuis l’entrée officielle du « mobile friendly » (comprenez le fait pour un site de fournir une bonne expérience utilisateur, sur mobile principalement, et sur tablette) dans la liste (alors non officielle) des facteurs de référencement de Google en 2015. En effet, le 21 avril 2015, la planète SEO tremblait devant l’annonce de ce qu’elle appelle le « Mobilegeddon » (en référence à Armageddon pour les gens nés après 1990).

Mobilegeddon 2016

Cette mise à jour de l’algorithme de Google permet de privilégier les sites perçus comme « mobile friendly » dans les résultats de recherche, alors que ceux considérés non « mobile friendly » sont promis à une chute dans les abysses du web (grosso modo). Grand prince, Google vous fournit en plus un outil permettant de tester la compatibilité mobile de votre site, et proposant des optimisations pour améliorer l’expérience sur mobile.

Google Mobile friendly test

En 2016, on prend les mêmes et on recommence

Il y a quelques semaines, Google annonçait sur le blog Webmaster que ce mouvement allait s’amplifier cette année, avec la mise à jour de l’algorithme en mai 2016. Cette nouvelle phase va permettre de donner une visibilité encore meilleure aux sites qui répondent aux critères du « mobile friendly », alors que ceux qui n’y répondent pas seront encore une fois sanctionnés, en voyant leur visibilité réduite.

Si vous n’êtes toujours pas passé au « mobile friendly », il est donc conseillé de commencer à s’activer, mais pas d’affolement !

En effet, le « mobile friendly » est un critère évalué page par page, et non sur la globalité d’un site. De ce fait, la mise à jour sera très certainement déployée de façon graduelle, à partir du début de mois de mai, et pourrait prendre du temps à être complètement appliquée.

De plus, elle ne devrait pas être aussi puissante que le « Mobilegeddon », bien que son amplitude ait parfois été remise en question.

Malgré tout, le « mobile friendly » est désormais un élément essentiel de toute stratégie digitale et ne doit pas être mis de côté, sous peine de passer à côté d’une portion de trafic substantielle et potentiellement riche en leads et acheteurs. Google met à disposition ce guide gratuit, qui vous fournit des éléments de base pour comprendre comment optimiser un site pour les appareils mobiles.

Pour une stratégie plus poussée et un accompagnement professionnel, rapprochez-vous d’une agence spécialisée dans le développement mobile, comme Publika. Pour toutes questions sur le « mobile friendly » et autres nouveautés digitales, n’hésitez pas à nous contacter sur le site, ou à nous Twitter (@agencepublika) pourquoi pas !

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *