marketing inluenceur
8 novembre 2018 | par publika dans Pas de commentaire

L’influenceur à la cote : à tel point qu’il est sur toutes les bouches et que les grandes marques s’arrachent leurs services. Mais sont-ils si rentables ? Apportent-ils réellement la visibilité et l’effet escomptés ?

Qu’est-ce qu’un influenceur ?

L’influence est une figure de plus en plus associée à l’e-réputation. Elle découle du fait que toute personne peut influencer une autre et transmettre un message, même en gardant le silence, avec une simple photo par exemple. De la même manière, tout le monde est influenceur et influencé, la différence étant dans le pouvoir, l’envergure et le cercle d’influence de chacun. Les compétences, la personnalité, la position sociale ou encore le domaine d’activité jouent un grand rôle en la matière.

Dans le monde du webmarketing, un influenceur ou KOL pour « key opinion leader » se positionne soit comme un expert dans son domaine soit comme une personne qui dispose d’une notoriété bien établie, par la simple force de son charisme ou de son histoire personnelle. Naturellement, un influenceur peut être doté de toutes ces qualités. Si les propos d’un expert font autorité grâce au fait que les gens font confiance à son savoir-faire, une personne qui a de la notoriété est considérée comme un modèle à suivre grâce à son image publique positive.

La zone d’influence se présente comme une zone virtuelle idéale pour influencer une cible. Cette zone comporte deux éléments : les sujets à traiter et les médias sur lesquels l’influenceur communique.

Comment évaluer un influenceur ?

Pour évaluer un influenceur, il convient de procéder à un brainstorming qui consiste à rassembler l’équipe pour déterminer les personnes connues et influentes dans le domaine qui intéresse l’annonceur. Des recherches sur internet permettent d’en savoir davantage sur ces personnes à l’aide d’outils de classement de blogs et de mesure d’influence sociale (Instagram et Youtube en tête). Il est cependant à noter que ces outils présentent des limites même s’ils donnent des données utiles. Un recoupement des informations est donc nécessaire.

Les informations à prendre en compte dans l’évaluation d’un influenceur sont notamment la pertinence des propos. Cela peut être compliqué dans la mesure où l’annonceur lui-même n’est pas un expert en la matière. Le mieux est de recueillir et d’analyser les avis des membres de l’équipe. Le style rédactionnel, la qualité et la régularité de publication méritent également une attention particulière.

Naturellement, la taille de la communauté et son engagement (le nombre de « j’aime », de partages et de commentaires à chaque publication) sont de bons indicateur de popularité. Il en va de même pour le classement et le nombre de liens renvoyant vers le site (domaines référents). Avant de contacter un influenceur, assurez-vous que son audience corresponde parfaitement à votre clientèle cible.

Les avantages d’un influenceur pour les entreprises

Pour les entreprises, le premier avantage d’un influenceur est de pouvoir accroître la notoriété de leur marque. En effet, l’influenceur fait des clins d’œil permanents à sa communauté et relaye automatiquement le message de l’annonceur. L’interaction en temps réel avec la communauté est également intéressante, car elle permet de répondre à des questions. Les vidéos ont montré leur efficacité dans ce domaine.

Les entreprises ont également la possibilité de développer une forme inédite de communication avec leurs clients qui apprécient le caractère peu intrusif du lien qu’ils ont avec les influenceurs. La relation est vécue comme une véritable forme d’entraide et non comme une simple manifestation commerciale. Cela se traduit par une hausse du chiffre d’affaires, tandis que la connexion émotionnelle entre l’influenceur et sa communauté entraîne une fidélisation.

La forme de rémunération d’un influenceur varie en fonction de la taille de sa communauté : produits gratuits, voyages, participation à un événement… Une compensation financière est aussi possible. A titre d’exemple, un post sur un compte de 50 000 folowers varie entre 250 et 750 euros sur Intagram et entre 180 et 400 euros sur Twitter. Sur YouTube, la rémunération d’une vidéo réalisant 10 000 vues est entre 500 et 1000 euros, et celle d’une story sur Snapchat totalisant le même nombre de vues varie entre 400 et 800 euros.

L’influenceur est rentable mais…

Si vous vous trompez de cible, que l’influenceur n’adopte pas le bon ton prévu, que le message commercial est trop maladroit ou que le support de communication n’est pas le bon, votre campagne de marketing d’influence tombe à l’eau… Un influenceur peut être  rentable, encore faut-il prendre en compte tous ces éléments et choisir la personne avec une grande rigueur. C’est une méthode de communication à double tranchant.

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *