stratégie SEO Google RankBrain
6 juillet 2019 | par publika dans , Pas de commentaire

Rankbrain est le nouvel algorithme de Google : il intègre l’intelligence artificielle (IA) et le machine learning afin d’améliorer la pertinence des résultats de recherche fournis par Google. Dit autrement, Rankbrain opère comme un traducteur entre l’utilisateur et Google. Il essaye de préciser le contexte de recherche pour que les résultats répondent vraiment à la requête de l’internaute.

Ainsi, RankBrain est même devenu le 3e critère SEO le plus important dans le classement. Quelle différence entre RankBrain et d’autres algorithmes ? Tandis que les algorithmes sans IA ont besoin d’un humain pour travailler sur le code, RankBrain évalue seul l’importance des backlinks, l’autorité du domaine, la longueur et la pertinence du contenu…

En effet, Rankbrain analysera vos décisions (telles que vos clics, le temps que vous restez sur un site…) pour savoir si le résultat répondait bel et bien à votre demande. Imaginons que vous posiez une question, vous cliquez sur le premier résultat et vous partez tout de suite. Dans ce cas, Rankbrain comprendra que ce résultat n’est pas pertinent et il introduira un nouvel algorithme lié à la satisfaction de l’utilisateur.

 

RankBrain : comment ça marche ?

 

RankBrain présente deux fonctions principales :

⦁ Comprendre les requêtes des utilisateurs (mots-clés)
⦁ Mesurer la manière dont les personnes interagissent avec les résultats

Avant 2015, environ 15% des requêtes tapées par les internautes sur Google n’avaient jamais été recherchées auparavant. Par conséquent, les robots ne savaient pas comment les traiter avec précision.

La particularité de RankBrain est de s’appuyer sur une compréhension sémantique fine pour dépasser les mots tapés et s’intéresser aux intentions de recherche des internautes. L’algorithme essaie de comprendre le sens caché pour offrir une réponse pertinente aux recherches parfois imprécises des internautes.

Exemple : imaginons cette situation : vous venez de voir un film génial et vous souhaitez le recommander à un ami. Mais vous ne vous rappelez ni le nom du film, ni le nom de l’actrice principale. Vous prenez votre portable et tapez une question de type : « comment s’appelle le film avec l’actrice de titanic »

Voici ce que l’algorithme affiche :

comment s'apelle le film avec l'actrice de titanic

 

Google vous propose en premier lieu une série d’affiches : les images permettent en général de repérer tout de suite le film que l’utilsateur recherchait… puis vient l’article wikipedia sur l’actrice en question (et une filmographie complète). Si Google peut apporter une réponse précise et directe à une question, il le fera : raison pour laquelle ça ne sert strictement à rien de traiter des questions qui peuvent être expédiées en une ou deux secondes (comme ici !).

Par ailleurs, cet algorithme présente la singularité d’apprendre de ses erreurs et de s’adapter. Grâce à l’intelligence artificielle, il est en constante évolution. Il s’appuie sur le retour d’expérience des internautes pour vérifier la pertinence des résultats et faire évoluer le positionnement.

 

Comment RankBrain mesure l’interaction…

 

Pour comprendre le niveau de satisfaction des utilisateurs, l’algorithme se base sur 4 KPIs :

Taux de Clic (CTR) : le pourcentage d’internautes ayant cliqué sur votre page par rapport au nombre de fois où elle a été affichée.

Dwell Time : le temps que l’internaute passe sur votre site avant de revenir à la page des résultats.

Taux de rebond : le pourcentage d’utilisateurs qui sont entrés sur une page Web et qui l’ont quitté dans les secondes qui ont suivi.

Bâton sauteur (ou pogo-sticking) : le fait de passer quelques secondes sur une page affichée dans les résultats de recherche et de revenir à la page principale des résultats. En SEO, le pogo-sticking est très proche du taux de rebond, avec une nuance : le bâton sauteur est lié à une SERP précise.

algorithme rankbrain de google

Une stratégie SEO adaptée au RankBrain

 

Vus les changements introduits par l’algorithme, toute stratégie de contenus doit s’adapter aux nouvelles demandes. Le premier critère pour positionner votre contenu n’a plus de mystère : créer du bon contenu (complet, unique, intéressant, bien structuré, fidèle à la promesse du titre…).

Mais il faut tenir compte de critères plus subtils pour améliorer votre SEO : le CTR relatif, le clic court ou clic long, l’amplification et loyauté et l’accomplissement de la tâche.

Voici nos conseils améliorer le SEO en 2019 :

Ne pas survendre le contenu !

Pour faire augmenter le CTR relatif, des rédacteurs sont tentés de survendre le contenu de leur page. C’est une grave erreur ! Si vous vendez quelque chose que l’internaute ne retrouvera pas sur votre page, vous ne ferez qu’augmenter le taux de rebond.

Il est préférable de répondre à une seule question mais de manière précise et complète que de miser sur plusieurs mots-clés sans approfondir.

Mobile friendly et temps de chargement

Ce n’est pas nouveau : un nombre non négligeable de sites chargent en plus de 5 secondes. Chaque seconde compte ! En effet, si un site prend plus de 3 secondes à charger, presque la moitié des internautes s’en vont.

Répondez à la requête de l’internaute

Assurez-vous que votre page réponde au besoin de l’utilisateur. Pour réduire le taux de rebond et le pogo-sticking, il est important de dépasser la demande en fournissant plus d’informations encore. En tant qu’expert, vous pourrez répondre à la requête de l’internaute et l’inviter à aller au-delà.

Exemple : une personne qui veut avoir la définition de SEO peut aussi vouloir améliorer le SEO de son site web. En créant un contenu exhaustif qui donne envie de rester sur votre page, vous pourrez augmenter votre dwell time.

Découvrez d’autres conseils pour bien rédiger sur le web !

Si vous souhaitez confier le contenu de votre site à des pros, contactez-nous dès maintenant.

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *