10 octobre 2014 | par Marika dans , Pas de commentaire

Tout le monde a entendu parler de l’Ice Bucket Challenge ? C’est LE phénomène planétaire de l’été. Il s’est répandu comme une trainée de poudre en quelques semaines, convertissant des inconnus comme des célébrités. Buzz sur le web, les réseaux sociaux sont assaillis d’innombrables vidéos, preuves du courage ou de l’insouciance, voir des deux, des participants. Le principe est simple, la personne se verse de l’eau glacée sur la tête puis désigne 3 autres personnes. Si elles acceptent ce défi, elles désigneront à son tour des membres de son entourage ou de total inconnus, et ainsi de suite.

Origines de l’Ice Bucket Challenge

Bien avant cet été 2014, ce type de défi fut déjà véhiculé sur les réseaux sociaux comme avec le Cold Water Challenge où les participants avaient 24h pour plonger dans un grand récipient rempli d’eau glacée. Vous trouverez d’autres variantes relayées sur internet.

Derrière le défi internationalement connu, que nous parlons dans cet article, se trouve l’association ALS qui se bat contre la maladie de Charcot. Véritable action virale, l’Ice Bucket Challenge est à l’origine d’une initiation caritative pour permettre de récolter des fonds pour la recherche.

Qu’est-ce que la maladie de Charcot ? C’est une pathologie neurologique qui entraine la mort du malade au bout d’un à cinq ans. Les cellules nerveuses motrices sont touchées progressivement, cela entraine une paralysie partielle puis totale des membres et des fonctionnements du corps. La personne perd l’usage de ses bras, ses jambes, de sa capacité à parler et à respirer.

Impacts de l’Ice Bucket sur la société

Avez-vous remarqué que les choses les plus bêtes fonctionnent relativement bien ? Trouvez une idée simplette et socialement partageable, vous obtiendrez la recette parfaite pour créer de l’engouement et attirer l’attention sur le sujet. L’Ice Bucket Challenge repose parfaitement sur ce principe. L’idée a totalement séduit le public car elle est facilement accessible en termes de temps et de moyens et partageable via les médias sociaux. Plusieurs internautes aiment « s’afficher », la raison majeur du succès de Facebook.

Le monde entier s’est mobilisé pour participer à cette cause. Des personnalités publiques se sont même prises au jeu, comme ce fut le cas avec le prince Albert de Monaco qui désigna François Hollande, Philip Knight et le prince Haakon de Norvège.

Des célébrités de la musique, du sport ou du cinéma ont également rejoint la cause : Shakira, Falcao, Rihanna, Lady Gaga. Plus impressionnant, un joueur canadien, Paul Bissonnette, a fait appel à un hélicoptère et une équipe de tournage ou encore Bill Gates et son sens de la mise en scène. Leonardo DiCaprio, écologiste dans l’âme, s’est servi de l’Ice Bucket Challenge pour lutter contre l’extraction pétrolière. Il travaille actuellement sur un nouveau projet, un documentaire environnemental au Canada. L’extraction des sables bitumineux impacte négativement l’environnement et la santé des communautés autochtones. Accompagné d’amérindiens canadiens et des habitants de la province d’Alberta, il s’est fait aspergé d’eau glacé. Il a ensuite nommé le premier ministre canadien et le PDG de Shell. A preuve du contraire, ces hommes politiques et d’affaires.

Les défis quand ça tourne mal…

Sur Twitter de nombreux htags ont envahis le réseau, exemple avec #IcedBucket et ses 3 930 abonnés ou #IceBucketFaiIs qui se moque de ce phénomène. Ce dernier n’a publié que 6 Tweets (à l’heure que je vous écris) mais il réunit déjà 42.7 milliers d’abonnés. Des vidéos à mourir de rire peuvent facilement se trouver sur le web, que ça soit sur Twitter, Facebook ou dans la barre de recherche Google.

Des vidéos drôles mais parfois dangereuses pour le participant. Suite à une mauvaise prise sur le saut d’eau ou à un mauvais calcul, certaines personnes se retrouvent assommées (cf la femme avec les lunettes de piscine et la barre métallique).

Plus choquant, une vidéo postée sur Facebook par un grand-père américain montre un bébé de 10 mois se faire arroser de cette eau glaciale. Lors de sa publication, elle a soulevé de fortes réactions de la part des internautes et l’auteur fut interrogé par les forces de l’ordre. La vidéo en question est courte et de qualité médiocre, il est difficile de voir la réaction de la petite-fille. On pourrait légitimement se demander si le grand-père avait réellement mis des glaçons dans le seau et si l’eau était réellement gelée ? Simplement inconscient ou calculateur, ce grand-père ne nous donnera pas la réponse.

Résultat de l’Ice Bucket Challenge

Au final, ce phénomène de société a permis à l’association ALS de récolter plus de 90 millions de dollars contre 2,5 l’année précédente. Après l’ampleur qu’a pris ce phénomène, l’association avait dans un premier temps déposé les marques « Ice Bucket Challenge » et « ALS Ice Bucket Challenge » mais en vue d’une vive polémique elle s’est résignée à annuler sa procédure d’enregistrement.

Les actions virales portées par les réseaux sociaux peuvent être de fort levier de communication et de véritable source financière. Utilisées pour les bonnes causes, cela est très appréciable.

Partagez-nous votre avis : quelles sont vos impressions sur le « Ice Bucket Challenge » ? Y avez-vous participé ?

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *