intelligence artificielle marketing digital
4 avril 2019 | par publika dans , Un commentaire

 

L’Intelligence artificielle est née dans les années 50 grâce aux travaux d’Alan Turing, de John McCarthy et de Marvin Lee Minsky. Ce concept a pu être développé grâce aux mathématiques, aux progrès des sciences neuronales et de l’informatique. L’IA a de nombreuses applications possibles et le marketing digital n’y échappe pas.

 

Définition de l’IA

« Intelligence Artificielle, nf : ensemble des théories et des techniques développant des programmes informatiques complexes capables de simuler certains traits de l’intelligence humaine »

Depuis les premières expérimentations de l’intelligence artificielle, de grandes avancées ont étés réalisées. Désormais l’intelligence artificielle s’illustre dans de nombreux domaines pour résoudre des problèmes logiques et statistiques complexes. IOT, jeux de réflexions, finance, médecine, voitures intelligentes, robotique et domotique… Et bien évidemment : le Marketing Digital !

L’IA appliqué au marketing digital…

L’IA est en train de révolutionner le marketing digital. L’évolution du digital et de la société pousse les développeurs à optimiser et développer leurs algorithmes en y intégrant l’intelligence artificielle pour pouvoir performer et se tenir à la pointe de la technologie. Les individus étant de plus en plus impatients, curieux et exigeants à l’égard de l’information disponible sur internet, il est nécessaire de trouver des solutions pour favoriser leur expérience client. La solution étant : l’IA.

Rankbrain, Machine Learning, création de contenu automatisé, annonces programmatiques, chatbot, reconnaissance d’image… Découvrez comment l’IA va révolutionner le marketing digital !

IA et Google : le RankBrain

L’époque des annuaires de recherches est révolue, tout comme les requêtes google ne comprenant que 2 mots clés, les VHS et les Walkmans. Désormais une recherche sur Google est composée d’environ 4 à 5 mots, ce qui oblige le géant d’internet à toujours se tenir à la pointe de la technologie. Et donc à faire évoluer de façon constante la qualité et la puissance de ses algorithmes pour délivrer aux utilisateurs des réponses de plus en plus fiables et « intelligentes ».

C’est pour cela que Google a développé un programme d’intelligence artificielle : Le RankBrain.

Le RankBrain permet d’analyser et de traiter les résultats des recherches Google pour comprendre de façon fiable les requêtes des utilisateurs et leur proposer des réponses pertinentes.

Cette IA est réellement un atout pour Google. Cela lui permet d’interpréter des requêtes de longue traîne et les recherches vocales, qui se veulent de plus en plus précises et spécifiques. Pour arriver à ces résultats, l’algorithme va transformer le langage écrit en langage informatique modélisé par des vecteurs que la machine sera apte à comprendre. L’algorithme se met à jour avec le temps et devient de plus en plus intelligent au fur et à mesure qu’il apprend, il s’agit d’un processus auto-apprenant.

Le Rankbrain possède un taux de réussite de 80%. Nice !

Référencement : Création de contenu automatique grâce à l’IA

Tout le monde ne jure que par la création de contenus ! Il s’agit du meilleur moyen pour enrichir un site internet et attirer les futurs clients… C‘est donc essentiel pour optimiser le référencement d’un site (toujours dans l’optique d’attirer les clients potentiels). Mais, créer du contenu, qui plus est de qualité et répondant aux critères des algorithmes de recherches, nécessite beaucoup de travail et d’imagination.

Bref, c’est efficace mais chronophage. Heureusement, l’IA est (encore et toujours) là pour pallier à ce problème !

Des outils sont désormais disponibles pour aiguiller les rédacteurs lors d’une création de contenu. Ces derniers, grâce à l’IA, analysent, scrutent et fouillent toutes les pages indexées sur le web liées à une thématique particulière. Puis, ils génèrent et proposent des recommandations sémantiques (optimisées pour le référencement) pour aider à la rédaction de contenus performants et optimisés pour le référencement. Des outils poussés déterminent également quels mots clés doivent être placés à quels endroits dans un texte (titre principal, chapeau…). Utile ! Non ?

Pour l’exemple, IBM a créé une intelligence artificielle nommée Watson, qui a réalisé l’intégrale rédaction d’un numéro du magazine The Drum, magazine d’information spécialisé dans l’actualité du marketing, du design et du numérique. Dingue.

IA et ciblage : machine learning

Avec l’avènement du numérique et du Big Data, les professionnels du marketing, de la communication et du digital ont désormais accès à une quantité astronomique de données sur leurs internautes, clients et prospects. Grâce aux données que nous partageons via nos smartphones, ordinateurs, tablettes et objets connectés, les possibilités de segmentation et de ciblage ne manquent donc pas pour créer des publicités personnalisées.

Le Machine Learning (algorithme d’apprentissage automatisé), qui est une branche de l’intelligence artificielle, permet de déléguer le traitement des données à un algorithme. Cet algorithme sera capable de comprendre et d’appréhender le comportement des utilisateurs, de prédire leurs intentions, mais surtout de calculer leur probabilité de conversion !

Par exemple, grâce à ces algorithmes, il est possible de déterminer le niveau d’intérêt d’un visiteur pour une marque ; si sa probabilité de conversion est supérieure à un certain seuil, il sera alors possible de lui proposer un bon de réduction pour qu’il concrétise sont acte d’achat. Il est également possible de proposer des publicités, bannières, annonces, mails et recommandations personnalisées en fonction de chaque profil d’utilisateur.

Pour avoir un cas d’utilisation concret, en adoptant le marketing prédictif et le machine learning, SFR a pu identifier les clients qui étaient sur le point de résilier leur abonnement en analysant :

  • Le nombre de pages vues,
  • la durée moyenne de visite,
  • les mots clés des requêtes entrés sur les moteurs de recherche.

Le groupe estime avoir réussi à repérer 81% des Churners.

Le Machine Learning permet donc de passer d’une communication de masse à une communication personnalisée, mais à grande échelle. Toutefois, les algorithmes ne remplacent pas le marketeur qui reste maître des actions à mener et le seul à adopter une stratégie en phase avec les valeurs et l’image de l’entreprise.

L’IA au service du SEA : les Annonces programmatiques

L’intelligence artificielle est également exploitée pour optimiser les publicités en ligne. Lorsqu’un internaute consulte un site internet, ou réalise une requête sur un moteur de recherche, les algorithmes vont déterminer le « profil persona » de l’individu. Et par la suite, adapter le contenu publicitaire qui sera proposé en fonction de son profil utilisateur. L’algorithme prend ses décisions en fonction de certains critères sociodémographiques, des plateformes utilisées et/ou des historiques de recherches de l’internaute par exemple.

Parallèlement, grâce à l’IA il est possible d’optimiser de façon automatisée et instantanée les enchères sur les régies publicitaires en fonction du profil des internautes. Grâce à l’analyse des profils utilisateurs, l’enchère du mot clé sera mise en concurrence avec les enchères ciblant un même mot clé pour une cible donnée ou une zone géographique donnée. La meilleure enchère remportera la mise, et ce avant même que la page internet n’ait fini de charger !

Les (populaires) Chatbot

Voilà le défi qui a été lancé aux Chatbot : être capable d’apprendre par lui-même et d’évoluer pour satisfaire les demandes des internautes. Sans que l’homme le l’assiste sur le long terme. Et bien évidemment, grâce à l’IA et au Machine Learning, le défi a été relevé haut la main par les bots !

Grâce à l’auto-apprentissage, ces robots sont capables de déchiffrer les intentions des internautes qui se cachent derrière une question. Et donc de leur délivrer des réponses fiables, pertinentes, mais surtout personnalisées.

Pour arriver à de tels résultats, il faut laisser de « l’indépendance » à ces algorithmes et les laisser se nourrir de data pour adapter leurs réponses au fur et à mesure qu’ils sont confrontés à de nouvelles questions. Et ce (malheureusement), sans que l’homme puisse comprendre la « réflexion » de la machine.

Creepy, mais surtout : utile pour les marketeurs !

La reconnaissance d’images : le Shazam de la vente en ligne

« Waw ces chaussures sont WAW ! Je veux les mêmes, mais où les a-t-elle trouvées ?? » Qui n’a JAMAIS prononcé cette phrase en naviguant sur le web lève la main !

Et bien figurez-vous que grâce à l’IA, nous avons désormais LA solution pour trouver un produit se trouvant sur une image ou une photo.

Les algorithmes des outils de reconnaissance d’images sont capables de caractériser de façon très (voire trop) précise les formes, objets, personnes. Une fois les caractéristiques d’une image déterminés, l’algorithme va réaliser une sélection de toutes les photos qui représentent le même produit ou un produit équivalent.

Une recherche réalisée à partir d’une image permet, selon la situation, d’obtenir des résultats plus pertinents qu’avec une description écrite.

 

La place de l’intelligence artificielle est bel et bien partout, notamment dans le domaine du digital. Et, Finalement, nous pouvons nous poser la question de savoir si l’intelligence artificielle aide les hommes ou si ce sont désormais les hommes qui l’assistent. Le futur c’est pour aujourd’hui !

 

Léa*

*Léa n’est pas une IA. Léa est une humaine. Et Léa serait ravie de connaître votre avis sur ce sujet !

 

Articles sur la même thématique

Partager :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *