seo smo sea
6 juin 2019 | par publika dans Pas de commentaire

Le SEO, le SEA et le SMO sont des techniques de référencement, omniprésentes dans les stratégies de marketing digital. Mais on les confond souvent : voyons donc ce qui les différencie et fait leur force .

 

Le référencement naturel ou SEO

 

Le sigle SEO signifie Search engine optimization, que l’on peut traduire par optimisation pour les moteurs de recherche. Ce concept regroupe toutes les techniques utilisées pour faire remonter un site dans les résultats de recherches (les recherches étant les requêtes faites par les internautes à partir d’un mot-clé ou d’un groupe de mots-clés donnés). Le SEO concerne notamment l’optimisation des balises HTML, mais aussi l’écriture de contenus (des textes étoffés comprenant des mots-clés et des images parlantes).

Le SEO s’applique aussi à l’extérieur d’un site par le biais du netlinking qui consiste à acquérir des liens externes pour obtenir plus de popularité et de crédibilité aux yeux des utilisateurs et des moteurs de recherche. Il permet d’obtenir une augmentation du nombre de visiteurs, ce qui améliore l’image de marque du propriétaire. Avantageux sur le long terme, cette technique est aussi gratuite, mais demande plus de temps à se mettre en place. Par ailleurs, le SEO inspire plus de confiance chez les internautes qui préfèrent souvent les sites naturellement référencés à ceux qui se présentent sous forme d’annonce dans les résultats de recherche.

 

Le référencement payant ou SEA

 

Les sites référencés par utilisation de la technique du Search engine adverstizing ou SEA figurent dans les résultats de recherche sous forme de liens commerciaux ou de liens sponsorisés. Il s’agit donc d’une publicité sur Google, Bing, Exalead ou encore Yahoo. L’annonceur achète des mots-clés correspondant à son activité avec un système d’enchères. Plus un mot-clé est concurrentiel, plus il coûte cher.

Le SEA permet de faire figurer son site de manière très bien visible, tout en haut d’une page de résultat. Cette technique présente l’avantage d’être efficace immédiatement. Les visiteurs sont aussi très ciblés, et la prospection facilitée. Le SEA confère également de produire des messages commerciaux variés dans de nombreuses annonces. Le principal inconvénient est le coût qui se calcule cependant au clic pour évaluer l’efficacité de la stratégie.

 

L’optimisation des réseaux sociaux ou SMO

 

Le bon référencement d’un site passe aussi par l’optimisation des réseaux sociaux ou SMO (Social medias optimization). Une telle optimisation a comme objectif d’améliorer la visibilité de l’entreprise ou de la marque sur Facebook, Twitter, LinnkedIn, Google+ ou YouTube. Ces réseaux sociaux n’ont ni les mêmes spécificités ni le même poids sur la toile, c’est la raison pour laquelle il convient de choisir celui convient le mieux à l’activité et à l’identité de l’annonceur.

Le SMO fonctionne principalement sur le concept de la viralité qui se traduit par un grand nombre de partages, de réactions ou de commentaires. Cela peut avoir un effet instantané et très percutant, mais il faut maîtriser les risques, car une telle technique peut aussi avoir des impacts dévastateurs consécutifs à un déferlement d’avis négatifs.

Les experts s’accordent à dire que le secret d’un bon référencement, que ce soit via le SEO, le SEA ou le SMO, réside dans la qualité plutôt que la quantité. Il faut garder en tête que l’objectif est de générer du trafic et de transformer les visiteurs en consommateurs. Pour maximiser l’impact d’une stratégie de web marketing, de plus en plus d’annonceurs misent sur la combinaison des trois techniques.

 

Publika : agence de communication digitale à Montpellier

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *