redaction web
7 mars 2019 | par publika dans Pas de commentaire

Le content marketing est INCONTOURNABLE dans une stratégie de référencement naturel, et plus largement, le webmarketing. Bien rédiger pour le web, c’est donc à la fois rédiger pour des internautes, tout en répondant aux critères de référencement des moteurs de recherche.

Ce sont les deux faces d’une même pièce : l’optimisation SEO favorise le positionnement de votre page et de votre domaine. Mais attirer l’internaute ne suffit pas : il faut ensuite retenir son attention par un contenu de qualité. Autrement dit, allier SEO et littérature.

Droit au but !

La plupart des internautes ont une attention limitée à une dizaine de secondes. Ne leur faites pas perdre de temps et annoncer tout de suite la couleur : répondez à la promesse du titre de façon concise et claire.

La forme : le fond qui remonte à la surface !

Il y a de gens qui soutiennent que la forme n’est qu’un simple support du contenu, qui n’a pas d’influence sur la qualité du contenu même. Si c’est relativement vrai en littérature (et encore puisqu’on connaît l’importance de la page de couv…), ce n’est pas vrai en référencement. Pourquoi la forme est-elle si importante pour le référencement web ?

Lorsque les Googlebots parcourt votre site internet, la structure du texte lui permet d’évaluer si vous avez bien organisé l’information, si vous traitez le sujet annoncé dans le titre, si le contenu présente une approche cohérente et approfondie du sujet …

En conséquence, le Googlebot évalue si votre contenu est pertinent et mérite d’être bien placé. Y compris quand il s’agit d’une image ou d’une vidéo (le text alt et les métas d’une vidéo servent à identifier leurs contenus). Ajoutons aussi que la forme impacte directement l’expérience de l’internaute : un texte aéré et illustré (par exemple avec une infographie) retiendra l’attention de l’internaute et améliorera le time on site (temps de navigation sur votre domaine), l’un des principaux critères de référencement.

Les basiques du référencement organique

Certains éléments sont incontournables si l’on souhaite positionner son contenu dans les premiers résultats de recherche… Les voici :

Les mots-clés

C’est un pré-requis avant de démarrer toute rédaction. Une fois que vous avez défini le public cible et la thématique, vous devez réaliser une étude des mots-clés, c’est-à-dire des termes utilisés par l’internaute pour rechercher l’information.

Exemples d’expressions clés : recette de gateau facile, comment écrire un article wordpress, pourquoi la terre est ronde, psg vs manchester united… sont autant de requêtes utilisateur.

La longueur du texte

Pour que Google considère que votre contenu est pertinent, il doit avoir un minimum de 300 mots. Rares sont les sujets qui peuvent être expédiés en moins de 300 mots (exception : les questions relatives à l’orthographe, les résultats sportifs…).

En général, misez sur une longueur comprise entre 500 et 1200 mots pour espérer vous positionner. Plus le sujet est prisé, plus il faut être exhaustif.

Le balisage

La Balise H1 (ou titre) : le titre doit contenir les mots-clés principaux dans un maximum de 70 caractères. Il est conseillé de placer le mot-clé principal en début du titre.

Les Balises H2 (ou sous-titres) : les internautes lisent souvent en diagonale pour trouver l’information particulière qu’ils cherchaient. Alors, autant leur simplifier le travail : en organisant le texte en paragraphes dont les sous-titres sont des mots-clés secondaires (H2), vous permettez aux lecteurs de retrouver l’information souhaitée en un coup d’œil. Et vous augmentez sa satisfaction, son expérience de navigation, sa fidélité à l’endroit de votre marque…

La méta description : brève description du contenu de la page qui s’affiche sous le titre SEO dans les résultats de recherche. Elle doit contenir les mots-clés associés à la page et ne doit pas dépasser les 155 caractères.

metas redaction web

La balise TITLE : titre de votre page qui apparaît dans la partie supérieure de votre fenêtre de navigation.

La balise ALT : c’est la balise qui permet d’associer un ou plusieurs mots-clés à vos visuels (photos, schémas, infographies…). Remplissez correctement la balise ALT pour donner une identité à vos images.

L’URL : incluez votre mot clé dans l’url de votre page

Les liens : ils sont primordiaux dans une page, autant les liens externes que des liens internes. Appliquez-les sur les mots clés (ancres).

Le message : l’âme du texte

Quand vous écrivez, vous le faites pour les lecteurs. Pensez donc aux internautes avant de penser au robot d’indexation. Apportez de la valeur à votre article.

Utilisez un langage transparent avec un vocabulaire qui corresponde à votre image de marque, une syntaxe incisive avec des phrases courtes, un discours pragmatique et un propos clair. En somme, créez un texte à valeur attirant, agréable à lire et pertinent.

redaction web

En ce qui concerne la hiérarchisation de l’information, inspirez-vous du journalisme. Dans la forme et dans le fond, les bonnes pratiques rédactionnelles tirées du journalisme permettent aujourd’hui encore de construire un texte qui fait sens et qui résonne dans l’esprit des lecteurs. Voici deux méthodes qui peuvent vous aider.

La méthode des 5W

C’est une méthode d’origine anglo-saxonne qui sélectionne l’information afin de répondre aux questions suivantes : who, what, where, when, why. Cette méthode tirée du journalisme ne sert pas seulement à structurer l’information, mais aussi à écrire de manière concise, sans rien oublier. Être concis signifie écrire avec mesure, éviter l’inutile ou l’emphase… bref, enlever tout ce qui ne sert pas. Hemingway (qui était journaliste de formation) est sans nul doute une bonne source d’inspiration pour tous les apprentis rédacteurs.

La pyramide inversée

Il s’agit d’organiser le contenu « verticalement » en s’assurant qu’on traite d’abord les éléments essentiels. La pyramide inversée est une technique d’écriture simple qui permet au rédacteur de formuler l’information la plus importante en tout début d’article, puis de l’agrémenter de détails par la suite.

L’objectif est de donner à l’internaute ce qu’il est venu chercher. En hiérarchisant cette information du plus important au moins important, vous captez davantage l’attention des lecteurs.

 

Article écrit par Sol Cifuentes, rédactrice web chez Agora Partners Barcelone (Groupe Publika)

 

 

 

 

Articles sur la même thématique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *